Le béton autoplaçant

Béton fluide
Application de béton fluide - © sharplaninac, Fotolia
Besoin d'un maçon pour appliquer un béton autoplaçant ?
Devis Gratuit

Le béton autoplaçant, aussi nommé béton auto-nivelant (BAN) ou bien béton auto-compactant, est un béton se différenciant des autres par son importante fluidité. Une caractéristique ayant longtemps été recherchée dans le domaine de la construction afin de faciliter la mise en œuvre du béton sur les chantiers. Il était fréquent de rajouter de l’eau au mélange afin d’obtenir un béton plus fluide mais cela le fragilisait. C’est pourquoi le BAP est une véritable révolution. Apparu dans les années 1980 au Japon, il s’est développé en France à la fin des années 1990. Si le béton autoplaçant possède une telle fluidité, c’est grâce aux divers adjuvants superplastifiants qui le composent. Ceci a rendu les constructions plus sûres et a grandement facilité les méthodes de mise en œuvre du béton.

Caractéristiques du BAP

Le béton autoplaçant facilite grandement la tâche des ouvriers lors de la mise en place du béton. Ce type de béton peut s’écouler et se compacter simplement par l’effet de la gravité qui est exercé sur lui. L’hyperfluidité facilite ainsi le remplissage des coffrages et l’enrobage des éventuelles armatures, tout en conservant une homogénéité.

Si on observe le tableau des classes de consistance, le BAP se situerait dans les classes S4 ou S5. Autrement dit, c’est un béton extrêmement fluide. C’est ce qui rend ce béton si révolutionnaire dans le monde de la construction ! Avec le béton autoplaçant, plus besoin de système de vibration pour le mettre en place.

Avantages et inconvénients
Avantages Inconvénients
  • Absence de vibration pour sa mise en place
  • Facilité et rapidité de la mise en œuvre
  • Amélioration des conditions de travail suite à l’absence de nuisances sonores
  • Excellent remplissage des coffrages
  • Béton de qualité et surface plane, régulière
  • Possibilité de bétonner des formes complexes
  • Comme c’est un béton très fluide, le temps de séchage est plus élevé que pour un béton ordinaire
Besoin d'un maçon pour appliquer un béton autoplaçant ?
Devis Gratuit

Pour quels usages ?

Le BAP est majoritairement retrouvé dans les constructions au sol. Il est employé dans de nombreuses applications :

  • Dalles
  • Radiers
  • Plancher chauffant
  • Poteaux, poutres, voiles
  • Fondations superficielles

Le BAP est régulièrement utilisé dans ces applications car il se met en place aisément et sans vibration, tout en ayant une excellente qualité.

Dalle de béton
Dalle de béton - © Eléonore H, Fotolia

Composition

Le béton léger se caractérise par un volume de pâte élevé. En effet, les quantités en matériau ajoutées au mélange sont plus importantes que dans un béton ordinaire. Ce volume important de pâte va éloigner les granulats présents dans la composition et réduire les éventuels frottements. Ceci permet donc au mélange d’être plus fluide, ce qui facilite le remplissage des coffrages.

Le béton a pour principal rôle d’être solide. C’est pourquoi on ajoute des fines (minéraux millimétriques) en quantité supérieure à celle des bétons classiques, cela afin de garantir une certaine maniabilité au BAP.

Les adjuvants sont essentiels dans la composition des BAP. Les adjuvants utilisés lors de la composition du BAP sont les superplastifiants. Ces derniers permettent d’obtenir un mélange très fluide.

Exemple de dosage :
Béton autoplaçant
Ciment 350 kg
Sable 800 kg
Gravillons 900 kg
Adjuvants 21 kg
Fines 200 kg
Eau de gâchage 180 L
Besoin d'un maçon pour appliquer un béton autoplaçant ?
Devis Gratuit
Dosage du béton autoplaçant
Dosage du béton autoplaçant - ©

Mise en oeuvre

Béton fluide pour fondation
Béton fluide pour fondation - © photo 5000, Fotolia

Le BAP se fabrique et se fait livrer de la même manière que le béton ordinaire. Cependant, il y a quelques précautions à prendre lors de sa mise en œuvre :

Précautions lors des utilisations courantes :

  • La vitesse de coulage du béton ne doit pas être excessive afin d’éliminer les excédents en air
  • Ne pas ajouter d’eau (voir les risques d'ajout d'eau dans le béton)
  • Prévoir des coffrages étanches et qui résisteront à la poussée du BAP
  • Limiter la hauteur de chute du béton lors du coulage
  • Protéger le béton lorsqu’il est encore frais à l’aide de cures. Cela permettra d’empêcher l’eau de s’évaporer trop rapidement et de créer des fissures.

La petite histoire :

Le coffrage cède sous la pression du béton.

Monsieur Savina souhaite réaliser une terrasse de 30 m² dans son jardin. Pour cela, un ami lui recommande d’utiliser du béton autoplaçant pour sa facilité et rapidité d’application. Avant de passer commande auprès de la centrale, Monsieur Savina s’est donc occupé de la préparation du terrain de la future terrasse et de son coffrage.

Une fois cette étape terminée, c’est donc le moment de passer au coulage du béton. Le camion toupie arrive et débute la livraison. Mais quelques heures après le déversage complet de la cuve, le coffrage cède et le béton se répand dans le jardin… Monsieur Savina n’avait pas pris en compte que le BAP exerce une pression plus forte sur le coffrage que le béton ordinaire.

Morale de l’histoire : Lorsque vous souhaitez appliquer du béton autoplaçant que ce soit pour une dalle ou un voile, il faut absolument prévoir un coffrage suffisamment résistant à la pression exercée par le BAP.

Besoin d'un maçon pour appliquer un béton autoplaçant ?
Devis Gratuit
Simon Bernard - Grenoble Ecole de Management

Issu de Grenoble Ecole de Management, Simon est curieux et ouvert d’esprit. Attentif aux problématiques actuelles et s’intéressant au monde qui l’entoure, il collabore à de nombreux projets web à caractère journalistique.

Béton autoplaçant : 3 devis gratuits en 48h d'artisans maçons