Les scellements et les calages

Scellement en béton
  • La norme NF EN 1504-6 définit les mortiers de scellements. Grâce à une résistance très élevée, un mortier classé par cette norme permet de placer des ancrages (fixation de barres métalliques) fortement sollicités. Ils sont utilisés pour tout type de configuration.
  • La norme NF P 18-821 définit les mortiers de calage. Ce type de mortier permet de définir un support résistant pour le calage de machines : centrifugeuses, turbines, etc. Ce mortier est également indispensable pour le calage de platines d’ancrage.

Les opérations de scellement et de calage s’effectuent à l’aide de mortiers utilisant des liants hydrauliques. Après un gâchage à l’eau, le mortier obtenu est de consistance très fluide. Il peut être utilisé pour tout type de scellement et de calage. Il existe des scellements de type fers à bétons, de type tiges filetés, poteaux.

Type de scellement et de calage

  • Calage d’équipements industriels divers
  • Calage de dalles
  • Calage de rails
  • Calage de charpente
  • Étanchéité et calage de tuyauterie
  • Calage de pompe
  • Calage sous eau
  • Scellement de poutres, poteaux
  • Scellement d’ancrages
  • Scellement et calage de murs antibruit
  • Scellement en second œuvre
  • Calage de joints de chaussée.
  • Calage de massifs d’appareils d’appuis, notamment.
  • Assemblage d’éléments bétons
  • Scellement de voirie<:li>

L’expansion du mortier pour un bon calage 

Un mortier de calage est réalisé à partir de produits permettant l’expansion du mortier. Une fois mis en place, ce mortier empêche le retrait classique et permet un calage autobloquant.

Expansion du mortier

Le scellement

Le scellement, de barre d’aciers à haute adhérence (HA) est le type rencontré le plus souvent. Effectué à une profondeur et une largeur de cavité qui doit prendre en compte le diamètre de la barre insérée dans le trou, et de la composition du mortier de scellement.

Expansion du mortier

Le saviez-vous ?

Le calage et le scellement sont-ils indépendants ?

Bien que l’on distingue ces deux méthodes, on va presque dans tous les cas associer un calage à un scellement, ces deux techniques étant complémentaires.

Mise en œuvre

Outillage

  • Taloche
  • Seau
  • Truelle
  • Malaxeur
  • Fouet

TEMPERATURE

Fourchette optimale entre 5°C et 35°C. Les basses températures ralentissent le processus et les hautes températures le rendent plus rapide.

PREPARATION

Clarifier et nettoyer le support. (Vous devez pouvoir observer les granulats du béton). Dans le but de respecter la norme (NF P 18-802). Envahir la cavité d’eau, 6 heures avant l’opération de coulage du mortier

COFFRAGE

Si l’utilisation d’un coffrage s’avère nécessaire, solidarisez-le au support avec du mortier sec et du sable.

MELANGE

Suivez les instructions indiquées par le fournisseur (la fiche explicative fournie avec chaque produit est mieux détaillée que chaque explication que nous pourrions vous apporter car celle-ci va différer quelques peu pour chaque produit)

INSERTION

Faire attention à ce que la cavité est exempte de toute eau mise en place en amont lors de la phase de préparation. La coulée s’effectue, sans interruption, en une seule traite.

Vérifier que le remplissage s’effectue correctement.

PRECAUTIONS

Protéger la surface, à l’aide d’un film ou d’un tissu humide.

Pierre Brunelle - ESTP

Issu de l'ESTP, Pierre prône l'innovation et l'amélioration. Entrepreneur courageux, il souhaite faire progresser le domaine de la construction et lui donner une nouvelle image.

Livraison de béton par toupie : Obtenez un devis gratuit en 48h
Votre numéro de téléphone nous permet de vous rappeler pour préciser votre demande.