Le béton sablé

Le béton est un matériau extrêmement résistant, qui a également l’avantage de se décliner en une multitude de finitions différentes. L’une d’entre elles est sa version “sablée”. Faisons ensemble le point sur les propriétés et les modalités de pose du béton sablé.

Le béton sablé est un béton de ciment classique, qui a la même formulation de base que le béton coulé traditionnel mais dont les proportions et couleurs des granulats changent.

Concrètement, le béton fraîchement coulé est décapé en surface au moyen de jets de sable haute pression. Cette opération permet de mettre en valeur les granulats en les blanchissant pour un effet esthétique plus fin et soigné que pour le béton traditionnel. En revanche, et à l’inverse du béton désactivé, les granulats ne sortent pas de la surface du béton.

Finalement, on obtient un matériau un peu plus rugueux que le béton poncé, mais tout de même moins que le désactivé ou encore le matricé. Le béton sablé est plus agréable au toucher et dispose d’une meilleure adhérence. Toutes ces caractéristiques font de lui un revêtement particulièrement apprécié des particuliers pour leurs chantiers de rénovation.

Avantages et inconvénients

Si vous souhaitez avoir recours au béton sablé pour votre chantier de construction, voici ce que vous devez garder à l’esprit.

Avantages du béton sablé Inconvénients du béton sablé
Très esthétique du fait de sa couleur, il se fond dans l’environnement. C’est l’idéal pour une terrasse ou une allée de jardin. Le béton sablé se patine généralement avec le temps et l’usage, prenant une couleur d’autant plus claire.
Le béton sablé est doux au toucher et donc très agréable à arpenter pieds nus. Un confort supplémentaire ! Il s’agit d’un revêtement non recommandé pour les chaussées très fréquentées.

Le saviez-vous ?

Grâce au béton sablé, vous avez aussi la possibilité d’obtenir des aspects différents sur la même surface, de créer des motifs ou de faire ressortir des écritures, par exemple. Dans ce cas, on utilise des pochoirs. Le béton ainsi formé est connu sous le nom de béton sablé poché.


Entretien du béton sablé

Le béton sablé est très résistant, il demande donc peu d’entretien. Néanmoins, celui-ci est plus sujet aux tâches que le béton désactivé par exemple, du fait de sa microporosité. Régulièrement, on préconise donc l’application d’un traitement anti-tâches adapté pour une résistance impeccable dans le temps.


Bon à savoir

Le béton sablé peut aussi être sujet à carbonatation. La carbonatation du béton entraîne une diminution de son pH. Elle est d’autant plus rapide que l’air ambiant est humide et peut à terme causer une corrosion irréversible du béton et donc de multiples fissurations. Le béton peut donc subir une décarbonatation, permettant d’éviter ce phénomène en éliminant le CO2 du calcaire présent dans le ciment.


Application du béton sablé

Procéder à la construction d’une dalle en béton sablé est une opération minutieuse, qui doit absolument être réalisée par un professionnel.

Le principe est le suivant : une machine à air comprimé appelée sableuse permet une éjection à forte pression directement sur la surface du béton. Ce traitement mécanique appelé sablage est appliqué après durcissement du béton, de sorte de ne pas altérer ses propriétés mécaniques.

Le décapage de la dalle de béton grâce au sablage permet de décaper la surface de la dalle de béton et dans ce cas précis, de faire ressortir les granulats et de conférer un aspect uniforme et doux au béton. On estime que l’opération est terminée lorsqu’il n’y a plus d’effervescence au contact du béton. Par la suite, comptez environ 28 jours de séchage.


Attention !

L’application du béton génère des nuisances sonores et projette une large quantité de poussières. Il faut donc être particulièrement précautionneux. Faire aussi attention au moment de sabler les extrémités de la dalle de béton ainsi qu’à la vitesse de propulsion, l’angle d’incidence du jet ou la distance de projection. Ces critères sont déterminants dans le rendu final de la dalle de béton.


Prix de pose de béton sablé

Le prix du béton sablé varie fortement en fonction de l’usage que vous en ferez ainsi que de sa couleur (foncée pour trottoir, claire pour allée de jardin…). En règle générale, comptez entre 55 et 100 € / m².

A titre d’exemple, le béton désactivé coûte généralement entre 35 et 150 € / m², et le béton ciré, de 80 à 150 € / m².

Besoin de vous faire livrer du béton sablé pour un futur chantier ? Il vous suffit de faire appel à un professionnel expérimenté.

Amandine Mioullet -

Amandine est ingénieur de l'Ecole Centrale de Nantes. Elle est à l'origine de la plateforme de commercialisation de béton au particulier allobeton.com