Les joints de maçonnerie

Joint maçonnerie
Joint de maçonnerie - © Fotoschlick, Fotolia

Un joint de maçonnerie sera réalisé en mortier. Un joint permet de compenser les défauts de calibrage et d’irrégularités entre deux supports verticaux ou horizontaux (carrelage, brique, dalle, etc.)

Un jointoiement ne doit idéalement pas être effectué directement à la suite de la maçonnerie, mais plusieurs mois après. Le jointoiement n’est pas autorisé en cas de gel ou de forte pluie.

Composition

Le mortier peut être composé de cette façon : 1 sac de sable gris pour 2 sacs de sable roux et pour 1 sac de chaux. Cependant un mortier pour joint a une composition à adapter en fonction de la couleur souhaitée.

Le plus classique étant obtenu avec le mélange suivant :

  • 100 kg de ciment CEM I 42,5
  • 50 kg de chaux / m³ de sable
Sables en fonction de la couleur souhaitée :
  • Sable blanc, pour une couleur blanc pâle
  • Sable du Rhin 0/1, pour une couleur grise
  • Sable des dunes, pour une couleur crème

Pour obtenir un joint coloré, il est souhaitable d’utiliser des mortiers à composés secs. (Mélanger à sec puis ajouter le volume d’eau)

Il existe également des mortiers préparés en usine, qui évitent une fabrication artisanale, ils se composent de calcaire, de colorants minéraux, de chaux, et de grains de quartz. Des additifs y sont ajoutés pour empêcher l’efflorescence après la pose.

Type de joints 

  • joint de retrait (il permet d’accentuer la forme des briques)
  • joint plein (il permet d’obtenir une façade lisse)
  • joint hollandais (joint de retrait avec un angle de 45°)
  • joint baguette (joint de retrait, fin, très accentué)
  • joint beurré (joint épais avec une finition : brossé, peigné, bossé)
  • joint mouluré
  • joint diamant (texture de finition spéciale)
  • joint concave

Outillage nécessaire pour la mise en œuvre

  • Sable
  • Eau
  • Chaux (hydraulique)
  • Brosse
  • Auge
  • Bétonnière
  • Louche
  • Pulvérisateur
  • Éponge

Méthode

  • 1. Préparation
    • Nettoyer la maçonnerie actuelle (brique, parement)
    • Meuler, et brosser les joints
    • Humidifier légèrement la façade
  • 2. Mise en œuvre
    • Suivre les indications du fournisseur pour le mélange
    • De préférence, effectuer le mélange à la bétonnière
    • Bien compacter le mortier après insertion
    • Effectuer une couche en une seule journée pour éviter toute différence de couleur.

Conseils

  • 1. Éviter le mélange des palettes
  • 2. Utiliser un mortier adapté au support
  • 3. Faire attention à la composition du mortier
  • 4. Compacter le joint 
  • 5. Ne pas oublier le joint de dilatation
  • 6. Protéger la maçonnerie
  • 7. Prévoir une épaisseur suffisante de joint

Comme dans toute œuvre, il y a des règles de métier à respecter. De nouvelles manières de maçonner apparaissent et remplacent la façon de jointer traditionnelle comme la manière de faire les joints de bas en haut qui consiste à remplir les joints au fur et à mesure de la pose des briques et non plus à la fin de la maçonnerie.

Cette nouvelle façon de faire convient pour des joints épais et en profondeurs et permet également de gagner du temps sur le chantier. Cependant cette mise en œuvre est conditionnée par une pose parfaite des briques.

Pierre Brunelle - ESTP

Issu de l'ESTP, Pierre prône l'innovation et l'amélioration. Entrepreneur courageux, il souhaite faire progresser le domaine de la construction et lui donner une nouvelle image.

Livraison de béton par toupie : Obtenez un devis gratuit en 48h
Votre numéro de téléphone nous permet de vous rappeler pour préciser votre demande.