Isolation thermique / phonique du béton

A l’heure où les problèmes d’isolation thermique deviennent de plus en plus importants, on parle souvent des isolants classiques comme la laine de roche ou la laine de verre. Les villes étant toujours plus bruyantes, il est également nécessaire d’essayer de réduire au maximum les bruits parasites nous entourant. Suivant ces problématiques, nous allons vous expliquer de quelle manière et avec quelle efficacité le béton y répond.

Isolation thermique

Isolation thermique d'une maison
Isolation phonique - © Graphies.thèque, Fotolia

L’isolation thermique est un enjeu fondamental aujourd’hui. Les tendances actuelles en termes de construction sont à la réalisation des maisons passives, c’est-à-dire des maisons à très faible consommation en énergie. Bien isoler sa maison, c’est donc participer à la réduction en ressources énergétiques tout en diminuant sa facture à la fin du mois.

Tout comme pour l’isolation acoustique, la masse du béton va induire une relative inertie dans les échanges thermiques. Par des phénomènes de conduction, les pièces vont donc rester globalement fraiches en été et a contrario, la chaleur se dissipera plus doucement en hiver.

Comment optimiser l’isolation ?

Afin d’optimiser l’isolation, on aura tendance à privilégier l’utilisation de granulats fins, avec pour conséquence l’obtention d’un milieu légèrement plus poreux. On pourra également jouer sur plusieurs facteurs comme le rapport E/C ou alors l’ajout d’adjuvant comme la fumée de silice. Ces tests réalisés en laboratoire permettent actuellement de proposer des solutions viables pour limiter les déperditions énergétiques.

Mixture composée de gypse, sable, ciment, chaux et aluminium, cette structure microporeuse atteint les 80% d’air.

Isolation phonique

Isolation phonique d'une maison
Tableau des classes d'énergies - © Frank Boston, Fotolia

Une bonne isolation acoustique dans une maison ou un appartement est gage de confort pour l’utilisateur. Avant toute chose, il est essentiel de bien préciser que pour chaque partie de la maison, une isolation différente peut être envisagée. On ne va par exemple pas utiliser la même isolation entre une simple cloison (généralement avec des plaques de laines de roche), ou un plancher dont l’épaisseur à elle seule permet de réduire considérablement les bruits. Pour réduire le bruit, 2 méthodes peuvent être utilisées : l’absorption ou la réflexion des ondes sonores.

Le béton possède une importante capacité isolante, ce qui est un véritable avantage pour l’isolation phonique. Pour les murs extérieurs de façade, les épaisseurs vont de 20 à 25 cm, ce qui va permettre de considérablement réduire le bruit. Plus un matériau sera lourd et épais, meilleure sera son isolation phonique.

Ce qu’il faut donc retenir sur le béton c’est que naturellement, ce n’est pas le meilleur matériau pour l’isolation phonique. Son épaisseur lui permet de réduire fortement les bruits jusqu’à 50 dB. Mais il sera très peu performant face aux impacts directs sur le sol (des bruits de pas par exemple), ainsi que vis-à-vis de certaines fréquences. On va donc parfois doubler le béton par d’autres matières isolantes pour renforcer son isolation.

Le saviez-vous ?

Les 2 solutions thermiques présentées dans l’introduction (laine de verre et laine de roches) sont les plus courantes car les plus performantes en termes d’isolation. Il faut cependant être vigilant car certains types de fibres (en fonction du diamètre) sont susceptibles de libérer des poussières cancérigènes. Si vous décidez de refaire votre isolation, il est donc recommandé de faire attention lors de la dépose.

Corentin Leroy - ESTP, IAE Paris

Issu de l’ESTP et de l’IAE Paris, Corentin porte un grand intérêt aux innovations du BTP, notamment au sujet des travaux publics. Curieux par nature, la recherche des matériaux de demain est pour lui un enjeu fondamental.

Livraison de béton par toupie : Obtenez un devis gratuit en 48h
Votre numéro de téléphone nous permet de vous rappeler pour préciser votre demande.